• "L'abondance frugale"

    Vers une société d'abondance frugale,

    Serge Latouche.

    "L'abondance frugale"

     

     

    Certes, c’est une utopie. Certes, chacun y oppose des arguments. Cependant, l’idée d’une société fondée sur la décroissance apparaît clairement comme la solution à l’engrenage infernal dans lequel s’est enfermée notre société. Serge Latouche démontre que la croissance comme fondement d’un monde de consommation a atteint ses limites. Non seulement a atteint ses limites mais se prépare à devenir une arme contre elle-même.  

     

    Pourtant, et c’est le hic majeur : qui se sent capable de revenir à des fonctionnements de micro organisation ? Qui désire abandonner une bonne partie de son confort au profit d’un fonctionnement plus proche du rythme de la nature ? Peu de gens. Ceux qui sont conscients que c’est une question de survie de l’espèce, peut-être. Un ouvrage intéressant qui invite à considérer que le fonctionnement actuel du monde n’est pas une fatalité, que nous pouvons envisager de vivre autrement.

     

    Citations.

     

    « […] la société de décroissance se propose de faire le bonheur de l’humanité par l’autolimitation, pour aboutir à l’abondance frugale. »

     

    « Au lieu d’un tarif dégressif, comme cela se pratique actuellement, pour l’eau, le gaz, l’électricité, le téléphone, etc., il pourrait y avoir, au-delà d’une quantité gratuite ou faiblement taxée correspondant à la consommation de base, un prix toujours plus élevé frappant la surconsommation. »

    « Cultiver son jardin, cuire son pain, faire ses yogourts, faire son marché et cuisiner soi-même, etc. peuvent être autant source de satisfaction personnelle et de plaisir pour les amateurs que des impératifs environnementaux. »

    « […] une forte réduction du temps de travail imposé est l’une des conditions nécessaires pour sortir de la société travailliste de croissance, mais aussi pour assurer à tous un emploi satisfaisant  […] »

     


  • Commentaires

    1
    Françoise Buisset
    Vendredi 21 Août 2015 à 22:27

    Très intéressant. Apprendre à vivre avec moins de superflu me parait un 1er pas vital à franchir.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 24 Août 2015 à 14:04

    Oui, le problème c'est d'avoir envie de changer de vie... sarcastic

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :