• Lire le jardin et ses amours

    L'amour au jardin, Alain Baraton.

    Lire le jardin et ses amours.

    L’amour au jardin est le traité du jardinier grivois : il regroupe tous les éléments du jardin qui ont à voir, de près (de très près même parfois) ou de loin à la sexualité. La lecture reste sur un registre savant et, si l’amusement et l’attendrissement de l’auteur sont parfois perceptibles, nous sommes surtout invités à partager ses connaissances sur les plantes, les insectes, les arbres qu’il sait étudier et apprivoiser. En effet, Alain Baraton est le responsable du domaine national de Trianon et du grand parc du château de Versailles depuis 1982.

    Son texte, recueil d’anecdotes souvent à caractère étymologique ou historique ayant pour point commun leur érotisme, permet au lecteur d’apprendre des noms de fruits ou de fleurs (vous étiez sans doute loin d’imaginer qu’une variété de poires puisse s’appeler « cuisse madame » ou qu’une fleur se nomme « Marie-derrière-l’hôpital ») et surtout de découvrir toutes sortes de petites histoires peu connues et coquines en rapport avec un élément du jardin.

    L'ouvrage gagnera à être lu comme on butinerait : en goûtant quelques anecdotes par-ci par-là, en lisant le livre par petits épisodes mais pas d’une traite. En effet, on entend véritablement le jardinier nous raconter ces histoires comme si on se promenait avec lui dans un jardin, une aventure le faisant songer à une autre, un élément du jardin à un autre.

     

    Extraits.

    « si je suis bien incapable de dire pourquoi c'est une marguerite qu'il faut effeuiller pour connaître ses sentiments amoureux, un détail rassurera les amants superstitieux : la fleur possédant 34 pétales, sauf accidents dus à des doigts trop empressés, on termine systématiquement par "à la folie". »

     

    Au sujet des coccinelles : « Non seulement la belle demoiselle est une tueuse en série qui passe ses journées à manger, mais elle a tôt fait de se transformer en bête de sexe prête à tout lorsqu’il s’agit d’assurer sa descendance. »

     

     

    « N’en déplaise à certains, l’homosexualité existe bien dans le monde animal. Tout comme la jalousie. Monsieur punaise, encore lui, est vert de jalousie. »

     

     Merci à Pimsette pour cette lecture !  cool

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Tof
    Lundi 24 Novembre 2014 à 04:50

    Elles ont l'air bien cool les coccinelles !!! Sympa comme vie ! money

    2
    Lundi 24 Novembre 2014 à 11:51
    3
    Ippon
    Mardi 25 Novembre 2014 à 00:09

    Heureuse que cette lecture ait pu te plaire...et te faire passer de moments. Si tu veux entendre le jardinier, il tient une chronique sur France Inter. Tu y retrouveras le ton impertinent et humoristico poétique du livre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :